Élaboration d’aides à la Gestion Intégrée des Populations de Bar Le projet Bargip

Le bar commun (Dicentrarchus labrax) est aujourd’hui une des espèces les plus importantes du point de vue économique pour la pêche professionnelle française (5000 tonnes pour 45-50 millions d’euros par an en première vente) et la première espèce cible de la pêche de loisir (environ 3000 tonnes par an).

Sa pêche est encore très peu encadrée aux niveaux européen et français, mais des réflexions sont en cours au sein de la Commission européenne et des Etats membres afin de proposer des mesures de gestion car les dernières évaluations scientifiques du CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer ; commission regroupant des scientifiques halieutes des Etats membres, en charge d’évaluer l’état des stocks de poissons et de fournir des avis de gestion à la Commission européenne) font état d’un début de surexploitation dans certains secteurs de l’Atlantique du Nord Est.

Lire la suite de l'article sur le site de l'Ifremer