Actualités

L'écosse accélère le pas vers les quotas de capture

Le gouvernement écossais vient de débloquer une enveloppe de 400 000 livres sterling pour financer l'achat de caméras de vidéo surveillance qui seront embarquées à bord des bateaux de pêche. L'idée est de proscrire tout rejet en mer : L'application des quotas ne serait plus mesurée sur le quai à l'arrivée du bateau mais sur le pont sur les zones de pêche et tout poisson capturé serait débarqué.

Islande encore: Certification internationale sur la gestion de la morue

En contradiction apparente avec son appétit dévorant sur le maquereau (voir article précédent) l'Islande vient de voir sa pêcherie de la morue certifiée par Global Trust Certification.

Maquereau : La crise se durcit sérieusement entre l'Europe et l'Islande

Il est de plus en plus vraisemblable que le maquereau islandais (et celui des îles Féroé) va être interdit d'exportation vers l'Europe. Cette mesure fait suite à l'auto attribution par Reijkavik d'un quota de 130 000 tonnes en 2010 et de la revendication de 147 000 tonnes pour 2011.

Tout n'est peut être pas perdu

L'association Océan 2012 dont fait partie le CBE vient de publier un sondage intéressant sur le sentiments des européens en général et des français en particulier sur les problématiques de la surpêche.

La Chine à l'assaut des ressources halieutiques africaines

D'importantes compagnies chinoises se ruent sur les ressources marines et le marché africain des produits de la pêche. Ainsi le consortium China Fishery Group compte investir en Afrique en ouvrant des usines de traitement du poisson en Mauritanie, et il est à l'affût d'autres acquisitions possibles qui l'aideraient à augmenter sa flotille de pêche.

Comment la France a utilisé ses subventions à la pêche

Après le bar, le lieu le Télégramme est vraiment en progrès

Le Télégramme nous fait plaisir en ce moment, en plus, il fait de l'humour puisque pour de la vente "au black" du lieu il titre "le marché rit jaune".

Merci M. Jezequel pour cette enquête qui justifie amplement un renforcement des contrôles et des sanctions pour les contrevenants que nous demandons depuis longtemps!

Le Télégramme pourrait adhérer au Collectif :->

Au CBE nous avons toujours revendiqué le statut d'agitateurs d'idées: libre à ceux qui veulent les reprendre de le faire et s'ils peuvent faire avancer les choses plus vite ou tout simplement différemment de ce que nous sommes en mesure de faire, tant mieux! Le Télégramme du 1er décembre en est la parfaite illustration.

Les pros se penchent de plus en plus sur le bar (dans le bon sens du terme :>)

Il serait temps, sur cette espèce comme sur bien d'autres, de prendre le relai de la Commission particulièrement absente sur la question. Les pros ont des velléités de s'y jeter…

Vers un renforcement des contrôles?

A l'heure où est tant décriée, à tort ou à raison, l'absence de contrôles à destination des plaisanciers concernant leurs prises, il nous semble bon de relayer un message provenant de l'Unité Littorale des Affaires Maritimes de Gironde.

bar arcachon.jpg
Syndiquer le contenu