Cartons rouges

Algues vertes : on n'est pas sortis de l'auberge!!!

Une note estampillée “confidentiel” (on se demande bien pourquoi) destinée au premier ministre et intitulée sobrement “Le phénomène des algues vertes dans les Côtes d'Armor" a fuité de la préfecture des Cotes d’Armor. Elle est signée du Préfet qui, soulignant les limites de l'action de l'Etat reconnaît qu’il ne peut rien ou si peu face aux lobbies des agriculteurs.

Thon rouge : De renoncements en reniements, on viendra bien à bout du stock

Bref retour en arrière : La détermination sans faille
Le 16 juillet, plus acculé par le score d'Europe Écologie aux élections européennes que porté par la vague du Grenelle de la Mer qui vient de se clore, le Président de la République prononce un discours au Havre. Impressionnant! Tout y est ou presque : Approche écosystémique en matière de pêche, pré imminence des avis scientifiques en matière de gestion halieutique et, oh surprise, on allait voir ce qu'on allait voir, la France allait porter le dossier du classement du thon rouge à la CITES* de manière à "en interdire le commerce", ce qui, sans la citer, se réfère à l'annexe 1. Le thon rouge de Méditerranée irait donc ainsi rejoindre des dizaines d'espèces dont l'éléphant d'Afrique, dans ce sanctuaire virtuel que constitue l'annexe 1.

La manifestation du 13 mars à Quimper

Le projet de signature du pacte pour une pêche durable a été l’occasion pour les ligneurs de la pointe de Bretagne accompagnés de quelques pêcheurs récréatifs d’exprimer pour les premiers leur exaspération et pour les seconds leurs profondes inquiétudes devant les violations de la réglementation constatées

La saison de tous les excès! (Suite) - L'appel à la Manifestation à Quimper!

Pour faire suite à l'article précédent, le Collectif Bar Européen invite tous les pêcheurs récréatifs sensibilisés aux problèmes de la ressource à rejoindre les ligneurs à Vendredi 13 Mars 2009 à Quimper devant l’UBO à 17 heures.

La saison de tous les excès!

 

            La semaine dernière la presse régionale s’est faite l’écho de dérives observées ici ou là de la part de deux catégories de pêcheurs professionnels : le chalut pélagique et la senne tournante (bolinche). Il y a tout d’abord eu ce dépassement « historique » de 12 tonnes à Cherbourg, puis ces débarques jugées suspectes en bout de quai à Roscoff sans passage en criée, et ne parlons pas des tentatives de fuite lors de contrôles en mer, des chalutages tous feux éteints, pour ne citer que les agissements les plus flagrants. De toute évidence du côté des pélagiques on s’en donne à cœur joie : quand on pense que jamais on n’aura autant vu de chalutiers sur les frayères de la Manche cet hiver !
            Et puis voici que c’est du côté des bolincheurs qu’une autre affaire éclate.4 tonnes (officiellement) de dorades roses, dont certaines ne dépassaient pas la longueur d’une main ont été prises à la senne tournante, engin pourtant interdit concernant ce poisson: un braconnage caractérisé puisque tout porte à croire que la pêche s’est produite dans le périmètre du Parc Marin d’Iroise.

La liste rouge pour le thon rouge?

Les membres de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Cicta ou Iccat), réunis à Marrakech, ont défini les nouveaux quotas de pêche du thon rouge, qui ne protègeront pas l'espèce.

Pétition : La Réponse finale de la Commission européenne

Le CBE a reçu la réponse finale de la Commision Européenne concernant la pétition lancée en 2004 (voir autres articles sur le site).

Ce courrier est joint à cet article.

En synthèse, la Commission estime que, d'après les données scientifiques dont elle dispose (source : Conseil International pour l'Exploration de la Mer), la ressource Bar n'est pas menacée (fort niveau de recrutement, biomasse élevée...). .......

Syndiquer le contenu